AMBASSADE D'UKRAINE EN REPUBLIQUE DU SENEGAL

Kyiv 08:26

Relations politiques entre l'Ukraine et la République de Côte d'Ivoire

La reconnaissance de l'Ukraine: le 20 octobre 1992

L'établissement de relations diplomatiques: le 20 octobre 1992

Contacts récents au plus haut niveau:

- la visite du vice-ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine, V.Mayko, du 22 au 22 février 2013;

- la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Ukraine, S.E.M. P.Klimkin, et de la Côte d'Ivoire, S.E.M Charles Cofi Dibi, lors du 15e Sommet des Nations Unies à Doha, le 29 novembre 2014;

- la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Ukraine, S.E.M. P.Klimkin et de la Côte d'Ivoire, S.E.M. M.Amon-Tanoh, dans le cadre de la participation à la 34e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève le 27 février 2017;

- la conversation téléphonique des ministres des Affaires étrangères de l'Ukraine, S.E.M. P.Klimkin et de la Côte d'Ivoire, S.E.M. M. Amon-Tanoh, le 13 novembre 2017

Le 14 mai 2018, l'Ambassadeur d'Ukraine au Sénégal, au Libéria et en Côte d'Ivoire (à temps partiel),  S.E.M. O.Ovcharov, a présenté ses lettres de créance au président de la République de Côte d'Ivoire, S.E.M. Alassane Ouattara.

Les organes bilatéraux de haut niveau sont absents.

Lors du vote du 27 mars 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies la délégation ivoirienne n'a pas soutenu le projet de résolution "Intégrité territoriale de l'Ukraine" (s'est abstenue).

La Côte d'Ivoire a rejoint le cercle des coauteurs de la résolution "Coopération et assistance à l'Ukraine dans le domaine des droits de l'homme", adoptée par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies le 3 juillet 2015.

Le gouvernement ivoirien a reçu un consentement écrit en faveur de la candidature de l'Ukraine aux postes de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour 2016-2017.

La Côte d'Ivoire a soutenu la résolution des Nations Unies sur les droits de l'homme "Collaboration et assistance à l'Ukraine dans le domaine des droits de l'homme" du 23.06.2017.

La délégation de la Côte d'Ivoire s'est abstenue d'adopter les résolutions "Situation en matière de droits de l'homme dans la République autonome de Crimée et Sébastopol (Ukraine)" en décembre 2017 et décembre 2018 et "Le problème de la militarisation de la République autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol" ( Ukraine), ainsi que dans les zones de la mer Noire et de la mer d'Azov "en décembre 2018.

En 2018, lors des 204ème (avril) et 205ème (octobre) sessions du Conseil exécutif de l'UNESCO, la Côte d'Ivoire s'est abstenue d'adopter la décision "Surveiller la situation en République autonome de Crimée (Ukraine)".